Dreamkeeper

Publié le par Sandra

Dreamkeeper est une "mini-série" exceptionnelle. Cette production pour la TV a été diffusée en France sur une chaîne câblée et présentée en deux parties, sous le titre "Le Gardien des Rêves". Le DVD est disponible avec sous-titrage en français.

Résumé :

Le pouvoir des légendes

Shane est un jeune Lakota de 17 ans qui habite dans la réserve indienne de Pine Ridge.  Comme tous les autres adolescents de la réserve, il ne connaît que la pauvreté, les gangs, la violence et se désintéresse de la culture de ses ancêtres.
Pourtant un jour son grand-père, célèbre conteur de la région, lui demande de l'emmener au "rassemblement", c'est-à-dire au pow wow, qu'il pressent être son "dernier voyage". Contraint et forcé d'accepter, Shane se prépare à vivre ce qu'il croit être une journée longue et ennuyeuse. Ils partent donc sur la route avec la vieille camionnette du grand-père, une vieille remorque et un vieux cheval, au grand désespoir de Shane qui ne peut contenir sa colère et son amertume.
Conscient de l'égarement spirituel de son petit-fils et de son mal-être, le vieil homme se met à lui conter les légendes du peuple indien, dans l'espoir de lui apporter sagesse et réponses à ses questions.
Le cauchemar de Shane va alors peu à peu se transformer en véritable quête initiatique.

C'est donc là toute l'originalité de Dreamkeeper. En effet, le réalisateur, Steve Barron, passe de la réalité, c'est-à-dire le présent de Shane avec la violence, la perte des traditions et de l'identité culturelle indienne, la vie difficile dans les réserves etc. à la fiction, c'est-à-dire le passé, grâce aux légendes que lui raconte son grand-père : l'importance des valeurs, de la famille, du respect de la vie et des traditions, le pouvoir de la sagesse, la spiritualité... rendant ainsi ces légendes réelles, indispensables et inséparables du monde moderne.

A travers toutes ces légendes, le scénariste et le réalisateur ont voulu faire passer un message simple : un peuple sans légende ne peut pas exister, car c'est sa mémoire. Elles doivent être transmises de génération en génération pour ne pas être oubliées. La jeune génération ne doit pas perdre ses racines, son identité et doit transmettre sa culture. Deamkeeper est en quelque sorte une quête vers la vérité. Quel est le but du téléfilm ? Aider les amérindiens à redécouvrir leurs origines, leurs traditions, leurs racines, améliorer leurs conditions de vies dans les réserves. Pari gagné puisque pendant le tournage, les acteurs (jeunes et moins jeunes) ont tous affirmé que Dreamkeeper a réveillé leur intérêt pour leur culture.

L'autre thème important de Dreamkeeper est : le partage des connaissances, le respect  des autres peuples et cultures. A noter que le scénariste n'est pas amérindien mais a été adopté par une famille amérindienne en 1989. Il sait donc de quoi il parle. Il y a d'ailleurs un très beau passage à ce sujet, lorsque Shane se moque des "Indiens Blancs", le grand-père lui dit alors : "Le blanc sera désemparé quand ses enfants adopteront les coutumes indiennes "pour apprendre ce qu'il n'a pas compris".

Autour du film :

- A voir absolument : le "making-of", très enrichissant et émouvant.
- Les effets spéciaux ont été réalisés par une jeune société française ("La Maison").
- Les animaux ont été traités avec respect pendant le tournage.
- Il y avait des consultants de chaque tribu sur le plateau, afin de veiller à tous les détails.
- Sur 88 acteurs, 87 sont amérindiens, ce qui est extrêmement rare dans le cinéma aux Etats-Unis.

Pour les amérindiens, le respect de la vie est très important et lié à la spiritualité. Pour eux il est normal, par exemple, de penser que les animaux possèdent une âme. D'ailleurs à ce propos, August Schellenberg (acteur qui joue le rôle du grand-père) dit : "Nous formons tous une famille, animaux, humains. Le mot "animal" n'existe pas en Lakota". Son personnage dit aussi dans le film : "Quand les choses ont-elles mal tournées ? Quand on a arrêté d'écouter les créatures à 4 pattes, les créatures ailées, les animaux. L'homme s'éloigne du Cercle. Il n'entend plus le corbeau. Le corbeau garde un oeil tourné vers le futur, l'autre vers le passé. Il se déplace toujours en ligne droite."

Fiche

Téléfilm réalisé en 2003 par Steve Barron
Scénario de John Fusco

Acteurs et actrices (liste non complète) :
Eddie Spears : Shane
Auguste Schellenberg : le grand-père de Shane
Gil Birmingham : Sam
Chaske Spencer : Eagle Boy
Nathan Chasing Horse : Verdel
Nathaniel Arcand : Broken Lance
John Trudell : Coyote
Gary Farmer : Iktome
Sage Galesi : Mae Little Wounded/Blue Bird Woman
Sheila Tousey : Janine
Scott Grimes : Red Headed Stranger/Tehan
Gordon Tootoosis : Kills Enemy
Michael Greyeyes : Thunder Spirit 
Delanna Studi : Talks A Lot
Floyd Westerman : Iron Spoon
Tantoo Cardinal : Old Pawnee Woman
Casey Camp-Horinek : Sky Woman
Sammy Simon : Ghost Hunter
Michelle Trush : Morning Horse

Musique : Stephen Warbeck

Site de dreamkeeper :
http://abc.go.com/movies/Dreamkeeper/bios/eddie_spears.html

 Et pour vous donner l'eau à la bouche, je vous propose de regarder ces quelques images (avec son) :

http://abc.go.com/movies/dreamkeeper/email/dw_08.html

 

 

 





Commenter cet article