Les Ayoreo

Publié le par Sandra

« Nous ne voulons pas perdre notre territoire qui est celui où vivaient nos ancêtres »

 

L'une des 18 ethnies indigènes vivant au Paraguay. Leur habitat traditionnel est le Chaco, une vaste région de forêts broussailleuses entrecoupées de rivières et de marécages, qui couvre toute la moitié occidentale du Paraguay et qui s’étend à d’autres pays.


Le territoire des Ayoreo-Totobiegosode, racheté par des spéculateurs fonciers et des éleveurs, est actuellement en proie à une déforestation massive.

 

Comment vivent-ils ? Les Ayoreo sont des chasseurs-cueilleurs nomades qui habitaient autrefois une grande région de forêt et de brousse épineuse. lls connurent leur premier contact durable avec les Blancs quand des fermiers mennonites établirent des colonies sur leur terre. A la suite des Mennonites, des missionnaires tentèrent de les contacter et de les sédentariser. Bien qu'ayant résisté et massivement rejeté les missionnaires, les Ayoreo commencèrent à sortir de la forêt; il ne reste actuellement qu'un petit groupe de Totobiegosode y nomadisant. La majorité du territoire ayoreo est maintenant aux mains de propriétaires fonciers qui louent des équipes de travaillleurs pour abattre les espèces d'arbres les plus rentables et introduisent le bétail sur la terre défrichée. Une partie des terres est toujours possédée par les Mennonites et d'autres missionnaires évangélistes américains, les 'New Tribes Mission'.


A quels problèmes sont-ils confrontés ? Pendant les années 1970 et 1980, les Ayoreo furent confrontés à une intense activité missionnaire, les New Tribes Mission poursuivant une politique d'évangélisation agressive. Ils encourageaient les Ayoreo convertis à poursuivre en forêt leurs ennemis traditionnels, les groupes nomades encore non contactés, pour les amener de force à leur base. Il en est résulté de violents conflits et plusieurs décès, les Indiens étant exposés, au camp missionnaire, à des maladies contre lesquelles ils n'avaient pas d'immunité. A l'encontre de la Constitution paraguayenne qui leur en garantit la propriété, leur terre fut presque totalement confisquée par les fermiers; les indigènes ont beaucoup souffert de ce vol et, chassés de leur forêt, eurent les plus grandes difficultés à assurer leur subsistance.


La campagne de Survival Durant les années 1970 et 1980, Survival a mené de vigoureuses campagnes pour que les New Tribes Mission abandonnent leurs dangereuses tentatives de contacter et de convertir les Ayoreo. Leurs activités ont aujoud'hui pratiquement cessé. Mais les Ayoreo resteront vulnérables tant que leurs droits sur la terre ne seront pas reconnus. Soutenus par Survival, les Ayoreo déjà contactés ont soumis une demande légale de reconnaissance d'une grande partie de leur territoire pour le compte de leurs parents vivant en forêt. En outre, Survival exhorte le gouvernement paraguayen à respecter sa propre Constitution et le droit international en reconnaissant les droits de propriété territoriale des Ayoreo.


http://www.survivalfrance.org/peuples/ayoreo


Commenter cet article