Le Nouveau Monde et Pocahontas

Publié le par Sandra

 

Après « Danse avec les loups » qui nous avait été proposé sur l’une de nos chaînes françaises, c’est au tour de France 2 de diffuser  ce soir « Le Nouveau Monde » (The New World), film de Terrence Malick qui raconte l’histoire de Pocahontas.

 

Je n’ai jamais vu ce film mais je ne me souviens pas d’avoir lu de mauvaises critiques venant des amérindiens (contrairement à la version animée de Walt Disney !). Mais Terrence Malick étant un excellent réalisateur et un homme intelligent, je suppose que sa vision doit être juste, enfin j’espère. Je rappelle tout de même qu’il s’agit d’une adaptation poétique de la « légende ».

Dans ce film, de nombreux et excellents acteurs sont présents (John Savage, Ben Chaplin, Colin Farrell, Christian Bale, Christopher Plummer, David Thewlis) et fort heureusement beaucoup d’acteurs amérindiens : Wes Studi, August Schellenberg, Michael Greyeyes, Alex Rice, Kalani Queypo, Gary Sundown, Rulan Tangen, Myrton Running Wolf et bien sûr Q'orianka Kilcher qui interprète le rôle de Pocahontas…

 

Je profite donc du film pour revoir l’histoire de Pocahontas, mais du point de vue des Amérindiens, bien entendu. Je me suis basée sur l’explication de la Nation Powhatan Renape (http://www.powhatan.org/pocc.html). Voici les propos du Chef Roy Crazy Horse :

 

 

La légende de Pocahontas

 

Lorsque Disney décida en 1995 de réaliser un dessin animé sur l’histoire de Pocahontas, la Nation Powhatan s’offusqua. La Nation proposa même à Roy Disney de l’assister sur les points historiques et culturels afin que l’histoire soit exacte mais il refusa et déclara que son film était respectueux et précis…

 

La Nation Powhatan n’est pas de cet avis.

 

« Pocahontas » était un surnom qui signifiait « la vilaine », « l’enfant gâtée ». Son véritable nom était Matoaka. La légende dit qu’elle sauva John Smith en empêchant son père de le tuer (en 1607). Elle devait être alors âgée de 10/11 ans à ce moment-là.

La vérité est que les colons (les compagnons de Smith) décrivaient Smith comme quelqu’un d’ambitieux, qui s’autoproclamait « soldat mercenaire ».

 

Pourquoi l’histoire de Pocahontas eut tant de succès auprès des « Euro-américains » ? Tout simplement parce que Pocahontas représentait le « bon indien », l’indienne qui sauva la vie d’une homme blanc. Les Anglais eux-mêmes sont d’accord pour affirmer que l’Histoire a été falsifiée au nom du divertissement.

 

La vérité est que lorsque John Smith raconta l’histoire de son sauvetage, il le fit seulement 17 années plus tard !

Dans un rapport  datant d’un peu après cet hiver passé aux côtés de la Nation Powhatan, à aucun moment Smith  ne mentionna cet incident. En fait, ce qu’il mentionna plutôt était qu’il avait été bien traité par la Nation Powhatan et qu’il avait été reçu comme un invité de marque.

Beaucoup de spécialistes pensent  que « l’incident Pocahontas » n’aurait pas été apprécié surtout lorsque l’on sait que cet incident fut l’une des raisons pour déclarer la guerre aux Powhatans.

 

La véritable fin de l’histoire de Pocahontas est bien plus triste que celle de Disney dans son dessin animé…

En 1612 alors âgée de 17 ans, Pocahontas fut faite prisonnière par les anglais d’une façon déloyale alors qu’elle était en visite sociale. Elle resta prisonnière pendant plus d’un an, à Jamestown.

 

Pendant sa captivité, John Rolfe, un jeune veuf de 28 ans (à qui l’on doit la commercialisation du tabac), trouva un intérêt certain à épouser la jeune prisonnière. N’ayant pas d’autres choix que d’accepter d’épouser Rolfe en échange de sa « liberté », Pocahontas devint alors «Rebecca Rolf» en avril 1614. Le couple eut un fils, Thomas. Les descendants de Pocahontas et John Rolfe sont connus sous le nom de « Red Rolfes ».

 

Deux ans plus tard, en 1616, Rolfe l’emmena en Angleterre. Là, la Virginia Company de London (Virginia Company était une compagnie à but lucratif fondée en 1606 par le roi d’Angleterre Jacques 1er pour coloniser la côte de l’Amérique du Nord. Elle comprenait la Virginia Company of London et la Virginia Company of Plymouth) se servit de Pocahontas pour faire de la publicité aux Colons. Enivrée et nourrie on l’emmena dans tous les théâtres. On dit aussi qu’elle eut l’occasion de rencontrer John Smith qui était à Londres à cette période et qu’elle le traita de menteur et souhaita ne plus avoir à faire à lui.

 

La famille Rolfe quitta Virginia en mars 1617 et  « Rebecca » décéda le 21 mars à l’âge de 21 ans. Elle fut enterrée à Gravesend mais la tombe fut ensuite détruite à cause de la reconstruction de l’église. Ce n’est qu’après sa mort, lorsque son histoire fut connue dans tout Londres que Smith trouva l’histoire du sauvetage très commode.

 

Quant à la suite de l’Histoire : Le Chef Powhatan mourut le printemps suivant, en 1618 et le peuple de Smith et Rolfe se retourna contre ceux qui avaient pourtant partagé leurs biens et offert leur amitié ; Les Powhatans furent décimés, dispersés et leurs terres leur furent saisies.

 

Source : Chief Roy Crazy Horse, de la Nation Powhatan

http://www.powhatan.org/

 

Je voudrais juste rajouter une chose concernant Disney. Si je ne me trompe pas, la firme Disney a sorti son dessin animé quelques années après le succès de Danse Avec les loups…  Je ne pense donc pas que c’est pour faire plaisir aux Amérindiens que Disney a réalisé son film, ni pour leur rendre hommage !

En ce qui concerne les faits, je suis du même avis que le Chef Roy Crazy Horse : si John Smith n’a rien dit sur le fameux « incident » au moment où il était sur le territoire des Powhatan c’est parce qu’il n’a pas eu lieu. Il était bien pratique pour lui de raconter n’importe quoi une fois la pauvre fille morte et désormais célèbre. C’était probablement une façon de faire parler de lui, d’enjoliver la réalité. Parce que la réalité est que Pocahontas n’était pas une héroïne mais une victime, non pas une « bonne et gentille indienne » comme les Anglais et Américains voudraient laisser croire, mais une pauvre jeune fille soumise aux bons vouloirs des blancs. A aucun moment, ils ne lui ont demandé sont avis ni se sont préoccupés de ce qu’elle pouvait ressentir.

Alors, dans ces cas-là, non on ne peut pas s’amuser à raconter n’importe quoi sous prétexte qu’il s’agit d’un dessin animé. Ce qui me rassure dans la version de Terrence Malick c’est que de nombreux acteurs amérindiens sont au générique. Encore que Wes Studi trouve que le point de vue des Amérindiens dans le film n’est pas vraiment pris en compte.

Publié dans Histoire et portraits

Commenter cet article

Philippe Drouot 20/09/2011 15:13



Bonjour Sandra, merci pour votre réponse, je ne vais pas à Jamestown mais j'espère y aller un jour! Je viens de commencer "les mémoires de Red Cloud", en attendant le voyage...;-)


Bien à vous,


Philippe



Amérindiens Libres 22/09/2011 11:28



Très bonne idée, Philippe ! Bonne lecture et à bientôt ! (vous pouvez nous faire un compte-rendu ou nous faire part de vos impressions sur les mémoires de Red Cloud, quand vous aurez treminé, si
vous le le souhaitez : n'hésitez-pas à me le dire !)



Ph. Drouot 03/08/2011 10:57



Chère madame,


merci pour toutes ces informations concernant la légende de Meto Aka, il est très difficile de se faire une opinion car l'histoire est presque toujours falsifiée surtout lorsqu'on parle des
Indiens d'Amérique du nord. Je viens de revoir 'Le nouveau Monde' de Terrence Malik, hier soir sur France 2. Ambitieuse programmation pour un début de soirée, il faut le reconnaître. Je ne me
lasse pas de cette incroyable épopée des premiers colons anglais. Je crois que c'est un des meilleurs films sinon le meilleur dans ce domaine, et il y en a peu! Sa force poétique et sa lenteur
témoignent d'un grand respect pour les peuples natifs des forêts de l'Est. Je ne suis pas naïf, et je crois que la transposition à l'image, comme en littérature,  suppose de nombreuses zones
d'ombre et d'omissions. Je n'ignore pas qu'il s'agit d'un génocide commencé en 1492 plus au sud... Mais, nous ne saurons jamais. Continuons de tenter de comprendre, d'imaginer, sans jamais
simplifier. J'ai bien envie de faire le voyage à Jamestown sur les rives de la James River, puis à Gravesend en Angleterre. ;-) Bien à vous.


PhilD.



Amérindiens Libres 25/08/2011 15:34



Bonjour et merci pour votre agréable message. Vous avez entièrement raison. Il est toujours enrichissant et intéressant de découvrir le point de vue d'artistes (à travers la littérature ou le
cinéma) sur les amérindiens. Qu'ils soient européens ou américains. Je ne me souviens pas avoir lu ou entendu d'interviews de T. Malick à  propos du film et je ne peux donc me baser
uniquement sur sa réalisation. J'avoue que je ne sais quoi penser. Mais le film reste d'une grande qualité artistique, je suis d'accord. En ce qui me concerne, si je ne devais citer que deux
films inoubliables sur les amérindiens (pour différentes raisons), je choisirai : Danse avec le loups et Coeur de Tonnerre. Je ne sais si vous les avez déjà vu mais pour moi ils restent mes deux
films préférés.


Avez-vous fait ou allez-vous faire le voyage à Jamestown, finalement ?


Je vous souhaite une bonne journée et vous dis à bientôt


Sandra



Keir 19/05/2009 15:12

J'aime aussi Terrence Mallick et pour cause il a réaliser quatre films dans sa vie. L'histoire d'amour m'a énormément touché, de plus elle montrée d'une façon tout a fait particulière. Mais je n'apprécie pas du tout la seconde partie, bien que, réalisé avec brio, elle n'a aucun intéret pour moi... sans les amérindiens. 

Sandra 21/05/2009 11:46


Nous sommes bien d'accord, alors ! (à part l'histoire d'amour)

Amicalement,

Sandra


Keir 18/05/2009 16:51

Que veut tu dire, par le fait que le point de vue des amérindiens n'est pas pris en compte dans "le nouveau monde" ?

Sandra 18/05/2009 17:30


Et bien, je veux dire par-là que le film est quand même assez neutre, et que l'on sent que ce n'est pas le but du réalisateur de
prendre partie. Il s'est intéressé à "l'histoire d'amour" mais le reste...
De plus, les autres acteurs amérindiens n'ont pas de grands rôles. C'est quand même très simpliste tout ça. Pourtant j'aime beaucoup le réalisateur. Dommage.


biker06 10/05/2009 18:22

je vais sans doute regarder ce film ce soir bisouspat

Sandra 16/05/2009 10:26


A l'occasion, tu me diras ce que tu en as pensé, à ton retour du Maroc !

A bientôt


Folfaerie 10/05/2009 18:12

Excellent article ! Merci de ces infos, je suis certaine que la plupart des gens croient dur comme fer à la vesion Disney...

Sandra 16/05/2009 10:25


Merci, oui sûrement hélas !

J'ai donc visionné le film. Je ne sais pas trop quoi en penser, en fait. Disons que le ton est assez neutre et qu'il y a certaines choses un peu dérangeantes. Mais ce serait trop long à expliquer.
Bref, le film traîne en longueur et qui n'apporte rien de véritablement neuf. Décevant.


Le Mome 10/05/2009 16:47

Hello !j'en profite pour te remercier de toutes les bonnes infos de ton site ;-)mais je me permets de rajouter à ton article, qu'il ne faut pas oublier comme acteur amérindien la merveilleuse Q'orianka Kilcher (Pocahontas ds le film...quand même !) même si son rôle n'est pas énorme...seulement 15 ans l'époque.Car je voudrais saluer les très nombreuses actions de cette très jeune fille pour les communautés amérindiennes (entre autres choses)..je pense qu'elle mérite que l'on s'intéresse à elle...Merci...un fidèle lecteur..

Sandra 10/05/2009 17:13


Absolument ! Honte à moi ! ! Merci, j'étais persuadée de l'avoir citée. Je vais tout de suite rajouter son nom !

A bientôt

Amicalement

Sandra